1-877-844-1383
acolit-assurance-hypotheque
Assurance
Hypothèque
À propos

Foire aux questions

Parlons
assurance

Les conditions pour souscrire une assurance vie varient en fonction de chaque compagnie d’assurance, de la protection désirée, du montant d’assurance, de votre âge et de votre de santé. En fonction de l’ensemble de ces critères, les conditions peuvent être un questionnaire médical, une prise de sang, un test d’urine, un test paramédical avec une infirmière à votre domicile ou encore la commande de votre rapport de médecin. Il existe aussi plusieurs compagnies d’assurances qui n’exigent aucune condition et peuvent vous assurez sur le champ.
Le rachat d’une assurance vie s’applique aux produits d’assurance vie permanente qui incluent des valeurs de rachats. Ces valeurs de rachats sont créées par le volet placement du produit d’assurance vie qui s’accumule avec les années et auxquelles vous avez droit. Le rachat complet de votre assurance vie vous permet de récupérer les valeurs de rachat disponible mais annule du même coup votre protection d’assurance vie.
L’assurance vie n’est pas une protection obligatoire au Québec comme l’est par exemple l’assurance automobile. Cependant, l’assurance vie est fortement recommandée afin de protéger notre entourage de l’impact financier d’un décès. L’assurance vie permet d’éviter à votre entourage de payer vos frais funéraires, vendre votre maison, permettre à vos enfants mineurs d’avoir les fonds nécessaires pour se rendre à maturité, permettre au conjoint survivant de conserver le même rythme de vie. L’assurance vie est donc importante peu importe votre situation, le produit et l’objectif sont cependant différents pour chaque situation.
Pour obtenir une assurance vie, la première étape est de bien établir vos besoins et d’identifier le produit adéquat afin de couvrir ceux-ci. Par la suite, la demande sera envoyée par votre professionnel chez l’assureur choisi. À partir de ce moment, la compagnie d’assurance choisie effectuera l’analyse de votre demande. Des tests de santé peuvent être demandés afin d’évaluer votre demande. Lorsque des tests de santé sont demandés, c’est la compagnie d’assurance qui se charge d’envoyer une infirmière à votre résidence pour effectuer les tests nécessaires. Une fois l’ensemble des tests effectués, la compagnie approuve ou refuse votre demande. Il est recommandé d’effectuer ce processus avec un courtier représentant l’ensemble des compagnies d’assurances au Québec.
Au Québec, il est possible d’avoir plusieurs contrats d’assurances vie pour un même assuré. En cas de décès, chaque assureur devra honorer son contrat d’assurance et verser le capital décès prévu à chaque contrat. Par contre, il y a un montant d’assurance vie maximum pour chaque assuré. Le maximum d’assurance vie d’un client sera toujours établi lors de la souscription de chaque contrat puisqu’il est obligatoire de déclarer à chaque assureur toutes les polices d’assurances vie que vous détenez. En fonction de votre situation, l’assureur établira le maximum d’assurance vie qu’il est prêt à vous octroyer.
La prestation d’une assurance vie est versée libre d’impôts au décès de l’assuré. C’est donc dire qu’il n’y a aucune imposition à prévoir sur le produit d’assurance vie lors d’un décès et que la protection totale sera versée aux bénéficiaires choisis. Il existe plusieurs stratégies afin d’augmenter le patrimoine laissé à votre succession étant donné que les prestations d’assurance vie sont libres d’impôts. Vous trouverez les informations utiles sur la page dédiée à la fiscalité.
Pour résilier une assurance vie, la première chose à faire est de parler avec un professionnel certifié afin d’évaluer l’impact d’annuler sa protection d’assurance vie. Par la suite, une demande écrite devra être envoyée à la compagnie d’assurance qui vous assure. L’envoi de la demande écrite doit être signé à la main et inclure les renseignements suivants : le nom de l’assuré, le nom du titulaire du contrat, le numéro de police, la compagnie d’assurance ainsi qu’un énoncé demandant l’annulation du contrat d’assurance à une date précise. Si votre contrat d’assurance vie contient plusieurs types de protections il est bien important d’identifier le produit que vous désirez annuler afin d’éviter l’annulation complète de vos protections. Effectuez cette demande avec l’aide d’un professionnel certifié est fortement recommandé.
Il existe au Québec deux catégories d’assurance vie, soit l’assurance vie permanente et l’assurance vie temporaire. Chaque catégorie est nécessaire et répond à des objectifs différents. Si votre objectif est pour couvrir un besoin qui vous suivra toute votre vie, un produit d’assurance vie permanente sera à privilégier. Par exemple, vos frais funéraires et laisser un héritage. Si votre objectif est pour couvrir un besoin durant une période de temps précise, un produit d’assurance vie temporaire sera à privilégier. Par exemple si vous avez un prêt hypothécaire, des enfants mineurs ou un(e) conjoint (e).
Le choix entre une assurance vie temporaire ou permanente dépendra de votre objectif. Chaque catégorie d’assurance vie répond à des objectifs différents. L’assurance vie temporaire doit être privilégiée afin de couvrir des objectifs qui ont une probabilité de se produire durant une période de temps précise. Généralement on parlera de période variant de 10 à 30 ans. Si vous avez une hypothèque, des enfants mineurs, un(e) conjoint(e), l’assurance vie temporaire sera nécessaire. L’assurance vie permanente doit être privilégiée afin de couvrir des objectifs qui sont certains de se produire au cours de votre vie. Pour couvrir vos frais funéraires et laisser un héritage, l’assurance vie permanente sera nécessaire.
L’assurance maladies graves permet de recevoir un montant forfaitaire du vivant afin de vous protéger des ennuis financiers que peut apporter un diagnostic de maladies graves. Lors d’un diagnostic de maladies graves, l’assurance vous versera le montant d’assurance sélectionné. Ce montant vous permettra de couvrir vos frais si vous devez cesser de travailler durant une période. Il permettra aussi de payer les médicaments non couverts, les soins à domicile, l’achat d’équipements adaptés, des soins spécifiques non couverts, etc.
L’assurance maladies graves et l’assurance invalidité sont différentes malgré le fait que les deux protections peuvent être utilisé en cas de maladies. Cependant, l’assurance maladies graves est versés par l’assureur uniquement qu’en cas de diagnostic d’une des maladies graves mentionnés au contrat et est versé sous forme de montant forfaitaire en fonction du montant que vous aviez choisi. Quant à l’assurance invalidité, celle-ci est versé en cas d’inaptitude à effectuer votre emploi et est versé sous forme de prestation mensuel en proportion de votre salaire.
Le prix d’une assurance maladies graves varient en fonction de plusieurs facteurs. Les principaux facteurs qui influencent le prix sont le sexe, l’âge, le fait de fumer ou non, le montant de protection, la durée de la protection ainsi que votre état de santé. Il existe aussi des possibilités d’obtenir le remboursement des primes payés après un certain nombre d’années, cette alternative permet d’être assuré pendant une période choisie et d’être remboursé si aucune réclamation n’est fait.
Le choix de son assurance invalidité dépendra de plusieurs facteurs tel que le type d’emploi exercé, le nombre d’année pour le même employeur, le nombre d’année d’expérience, le revenu. Il existe aussi différents types de contrat quant au prix, certaines compagnies offrent des contrats à prime garantie à vie, d’autres avec une possible réévaluation. La consultation d’un professionnel de notre équipe est fortement recommandée afin d’établir l’assurance invalidité et les modalités adéquate à votre situation.
L’assurance invalidité est une protection qui vous assure un revenu en cas d’inaptitude à exercer votre emploi et à gagner votre revenu habituel. L’assurance invalidité comprendra alors différentes clauses qui définissent les modalités de votre protection. Par exemple, après combien de temps d’attente vous recevrez votre indemnité mensuelle, durant combien de temps votre indemnité mensuelle sera versée, si vous devez être en mesure d’exercer le même emploi ou tout emploi rémunérateur afin d’être considéré apte à recommencer à travailler. La consultation d’un professionnel est fortement recommandée afin d’évaluer les modalités qui s’applique à votre situation.
L’assurance hypothécaire est une protection offerte par l’institution financière et qui est directement lié à votre prêt. Celle-ci couvre le prêt en cas de décès ainsi qu’en cas d’invalidité de l’emprunteur. Le prix est ajusté à chaque renouvellement du prêt en fonction de l’âge de l’emprunteur. Une assurance vie et invalidité individuelle, quant à elle, permet à l’assuré de choisir ces bénéficiaires et également de fixer le prix de la protection pour la durée de son prêt. Vous serez donc en mesure de magasiner votre prêt, de changer d’institution financière en tout temps, sans vous soucier de perdre votre protection d’assurance hypothécaire ! Cette alternative représente, dans la majorité des cas, d’importantes économies et plusieurs avantages pour vous !
L’assurance hypothécaire est calculée en fonction de facteurs individuels tel que l’âge, le sexe, le statut fumeur ainsi que l’état de santé de la personne à assurer. Les institutions financières ont tous une méthode de calcul différente ainsi qu’un processus de sélection personnalisé. Certaines institutions financières vont inscrire le coût de la protection d’assurance en dollars directement sur le relevé hypothécaire de leur client alors que d’autres institutions n’indiquent qu’un taux d’intérêt supplémentaire ce qui complique le calcul du coût réel. Chez Meilleurtauxhypothécaire.ca nous avons un département d’assurance qui peut vous aider à mieux comprendre votre produit et à déterminer son coût réel.
Lorsque vous contractez un prêt auprès d’une institution financière, celle-ci peut exiger que vous souscriviez une protection d’assurance pour la vie et l’invalidité. Par contre, l’institution ne peut pas vous exiger de prendre la protection d’assurance hypothécaire directement sur votre prêt. Une preuve d’assurance vie et d’assurance invalidité suffit afin de justifier la protection et d’éviter de payer celle offerte par le prêteur. L’institution peut exiger que la protection soit mise en garantie avec un document officiel et signé. L’institution n’est bénéficiaire que du solde du prêt et la balance de votre protection ira à vos bénéficiaires. Nous sommes disponibles afin de vous guider dans cette démarche.
L’assurance hypothécaire doit être souscrite lorsque vous obtenez un prêt hypothécaire auprès d’une institution financière. Cette assurance permet de vous assurer qu’en cas de décès, votre entourage sera en mesure de rembourser votre prêt hypothécaire. De plus, cette protection peut inclure une portion d’assurance invalidité qui vous assure le paiement mensuel de votre hypothèque dans le cas où vous êtes invalide et inapte à travailler.
Pour choisir l’assurance hypothécaire adéquate à votre situation, vous devez effectuer l’analyse de vos besoins. C’est à dire, sélectionner une protection qui couvrira le solde de votre prêt en cas de décès pour la durée de votre prêt hypothécaire. Pour ce qui est de la portion d’assurance invalidité, il faut s’assurer d’avoir une protection suffisante pour couvrir les paiements mensuels de l’hypothèque. Il s’avère important de souscrire une assurance hypothécaire indépendante de votre prêt afin de s’assurer que votre protection pourra vous suivre peu importante si vous décidez de changer d’institution financière lors de votre renouvellement hypothécaire.

Parlons
hypothèque

Plusieurs options s’offrent à vous lorsque vient le temps de conclure une demande de prêt hypothécaire. Vous pouvez soit traiter directement avec votre institution financière, qui vous recommandera un produit parmi ses produits maison, soit utiliser les services d’un courtier hypothécaire qui vous recommandera le meilleur produit parmi l’ensemble des institutions financières disponibles au Québec. Pour trouver votre courtier, les références d’amis, de collègues ou autres peuvent être une source fiable pour obtenir un service professionnel. Cela n’étant pas toujours possible et votre situation étant unique, Acolit vous offre la possibilité de parler directement avec un courtier hypothécaire, sans frais et sans engagement !
Un courtier hypothécaire est un professionnel accrédité à représenter l’ensemble des institutions financières de manière indépendante. Il ne travaille pour aucune institution financière. Une rémunération lui est versée par l’institution financière lorsqu’un prêt est autorisé pour son client. La rétribution est similaire d’une institution financière à l’autre, ce qui assure une indépendance envers les différentes offres du marché. L’intérêt du courtier est donc de vous offrir le meilleur produit disponible sur le marché selon vos objectifs tout en simplifiant le processus de souscription. Vous évitez ainsi les nombreux appels et déplacements pour trouver la meilleure option.
Lorsque vient le temps de choisir une institution financière pour un prêt hypothécaire, le réflexe général est de sélectionner celle qui offre le plus bas taux hypothécaire disponible sans toutefois se demander si les conditions qui y sont rattachées sont intéressantes en fonction de la situation de l’emprunteur. En effet, il est important de tenir en considération d’autres facteurs tels que la pénalité en cas de résiliation avant la fin du terme initial. Statistiquement, plus de 70% des prêts émis ne se rendent pas à la fin du terme pour diverses raisons telles que : séparation, déménagement, refinancement etc. Le plus bas taux n’est donc pas nécessairement le meilleur taux.
Le taux hypothécaire actuel varie d’une institution financière à l’autre. Celui-ci est basé, entre autres, sur le taux directeur de la Banque du Canada et qui est révisé à des périodes fixes pendant l’année. Celui-ci varie en fonction des cycles économiques et impacte directement le taux offert par les prêteurs. Le taux offert aux emprunteurs est appelé taux préférentiel. C’est le taux que les prêteurs offrent aux clients qui représentent le moins de risque de défaut de paiement. Ce taux est généralement affiché sur le site web de l’institution financière. Les taux affichés varient beaucoup et il est important de magasiner afin d’obtenir la meilleure offre disponible.
Le taux hypothécaire est calculé en fonction du taux directeur de la Banque du Canada auquel on ajoute une prime. Cette prime est différente d’un prêteur à un autre en fonction du marché visé par le prêteur. On appelle le résultat de ce calcul, le taux préférentiel. Si les conditions d’acceptation du prêt sont très strictes, la prime ajoutée sera plus faible. Si les conditions d’acceptation sont plus souples, la prime payée sera évidemment plus élevée. En fonction de certains critères, les institutions financières offriront également des rabais de taux. Cela se présente sous la forme du taux préférentiel moins le rabais de taux. Il y a donc une multitude d’options offertes sur le marché et celle-ci change constamment.
Afin d’obtenir le meilleur taux hypothécaire, il est important de comprendre la situation de l’emprunteur. Cela veut dire de connaître la perception d’un prêteur face à la situation de l’emprunteur. Est-ce que c’est un prêt à risque ? Est-ce que les revenus de l’emprunteur permettent de couvrir les paiements ? Est-ce que l’immeuble auquel le prêt est lié permet de couvrir le montant du prêt ? En répondant à ces questions, il sera possible de magasiner le taux auprès des prêteurs qui cible ce type de situation. Cela permettra, en mettant en compétition ces prêteurs, de négocier le meilleur taux.
Lorsque vient le temps de négocier son prêt hypothécaire, une question revient systématiquement : taux fixe ou taux variable ? Statistiquement parlant, le taux variable est généralement plus bas que le taux fixe, ce qui peut être intéressant afin de diminuer le montant d’intérêt payé. Par contre, il est important de prendre en considération que le taux pourrait augmenter. Cela impacterait alors à la hausse le paiement à effectuer sur le prêt. Si cette situation n’est pas l’idéal pour vous, le taux fixe vous offre la possibilité de prévoir vos paiements pour la durée du terme choisi, ce qui simplifie la gestion du budget.
Les taux hypothécaires varient en fonction des cycles économiques et du marché immobilier au Canada. Lorsque les cycles économiques sont favorables et que les marchés sont en hausse, les taux d’intérêt ont tendance à monter afin de gérer l’augmentation de l’indice des prix à la consommation. Au contraire, lorsque l’économie ralentit, les taux seront ajustés à la baisse afin de stimuler la consommation. Il est toujours difficile de prédire dans quelle direction iront les taux dans les mois à venir. Il arrive parfois que les indices tendent d’un côté mais que les décisions de hausse ou baisse soient temporairement contradictoire.
Un prêt hypothécaire est calculé en fonction de deux facteurs importants. Premièrement, la capacité d’emprunt des demandeurs et deuxièmement la valeur du bien immobilier qui est rattaché au prêt. L’institution prêtera donc le plus élevé des deux montants. Généralement, l’institution prêtera jusqu’à 95% de la valeur du bien acheté. D’un autre côté, le prêteur autorise très rarement un prêt dont les paiements mensuels excédent 35% du revenu brut de l’emprunteur. Des alternatives sont offertes sur le marché afin de permettre l’acceptation d’une demande hors normes, nous pouvons vous aider.
La meilleure manière d’obtenir un prêt hypothécaire facilement est de bien expliquer et documenter la demande auprès des prêteurs sollicités. Chaque prêteur a ses propres exigences, méthodes de calcul et barèmes d’acceptation. Il est donc primordial d’envoyer la demande aux bons prêteurs, avec les bons documents justificatifs. Le courtier hypothécaire est le professionnel par excellence afin de faciliter l’acceptation de votre demande aux meilleures conditions possibles. Cela vous simplifie beaucoup la tâche et vous permet de vous concentrer sur les autres étapes importantes de votre transaction immobilière.
Afin de souscrire un prêt hypothécaire, une demande d’analyse doit être envoyée à un prêteur officiellement reconnu. Pour cela, les pièces justificatives telles que pièces d’identités des emprunteurs, preuve d’achat, relevé des taxes municipales, preuves de revenus et autres documents pourraient être exigés par l’institution financière. La liste de ceux-ci varie d’un prêteur à l’autre et cela est déterminant pour l’acceptation du dossier. L’analyste pourra prendre une décision basée sur l’ensemble des informations fournies par l’emprunteur afin d’accepter, de modifier ou du refuser la demande de prêt. Les dossiers bien expliqués et documentés ont un taux d’acceptation supérieur, toutes institutions financières confondues.
Afin de négocier son prêt hypothécaire, il faut avoir en main des arguments qui justifient à la banque d’offrir les meilleures conditions possibles. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération tels que la situation professionnelle des emprunteurs, la condition actuelle du bien immobilier qui est financé, la conjoncture économique actuelle ainsi que les règles et conditions générales des prêteurs et de la Banque du Canada. Généralement, les prêteurs offrent des rabais de taux aux emprunteurs qui représentent un risque moins élevé de défaut de paiement. Il est important de toujours demander à votre prêteur de vous offrir le meilleur taux disponible. La première offre n’est que très rarement leur meilleure offre !
Un des critères d’acceptation d’une demande de prêt est la cote de crédit des demandeurs. Chaque institution financière a son propre barème d’acceptation quant au score de crédit de ces emprunteurs. Plusieurs prêteurs se spécialisent dans le marché des emprunteurs avec une cote de crédit plus faible. Évidemment les conditions de prêt peuvent être différentes de celles offertes sur le marché traditionnel mais cela permet tout de même de bénéficier de bonnes conditions et d’augmenter le score de crédit par le fait même. Une fois la cote de crédit améliorée, nous recommandons de renégocier sans tarder les conditions de prêt afin de maximiser chaque dollar payé.
Un refinancement hypothécaire consiste à augmenter le montant de financement utilisé sur un bien immobilier afin de dégager un montant d’argent disponible pour payer d’autres dettes, faire des rénovations ou tout simplement investir dans vos placements. Cela est possible lorsque le montant de votre prêt est inférieur à 80% de la valeur totale du bien immobilier auquel il est rattaché. Donc, si un emprunteur a actuellement un prêt de 160 000$ et que sa maison a une valeur marchande de 250 000$, il serait possible pour lui de libérer 40 000$. Cela permet de payer d’autres dettes telles qu’une carte de crédit, un prêt auto, faire des travaux de rénovation ou simplement investir dans ses placements.
L’assurance hypothécaire est calculée en fonction de facteurs individuels tels que l’âge, le sexe, le statut fumeur ainsi que l’état de santé de la personne à assurer. Les institutions financières ont toutes une méthode de calcul différente ainsi qu’un processus de sélection personnalisé. Certaines institutions financières vont inscrire le coût de la protection d’assurance en dollars directement sur le relevé hypothécaire de leur client alors que d’autres institutions n’indiquent qu’un taux d’intérêt supplémentaire ce qui complique le calcul du coût réel. Chez Acolit nous avons un département d’assurance qui peut vous aider à mieux comprendre votre produit et à déterminer son coût réel.
L’assurance hypothécaire est une protection offerte par l’institution financière et qui est directement liée à votre prêt. Celle-ci couvre le prêt en cas de décès ainsi qu’en cas d’invalidité de l’emprunteur. Le prix est ajusté à chaque renouvellement du prêt en fonction de l’âge de l’emprunteur. Une assurance vie et invalidité individuelle, quant a elle, permet à l’assuré de choisir ces bénéficiaires et également de fixer le prix de la protection pour la durée de son prêt. Vous serez donc en mesure de magasiner votre prêt, de changer d’institution financière en tout temps, sans vous soucier de perdre votre protection d’assurance hypothécaire ! Cette alternative représente, dans la majorité des cas, d’importantes économies et plusieurs avantages pour vous !
Lorsque vous contractez un prêt auprès d’une institution financière, celle-ci peut exiger que vous souscriviez une protection d’assurance pour la vie et l’invalidité. Par contre, l’institution ne peut pas vous exiger de prendre la protection d’assurance hypothécaire directement sur votre prêt. Une preuve d’assurance vie et d’assurance invalidité suffit afin de justifier la protection et d’éviter de payer celle offerte par le prêteur. L’institution peut exiger que la protection soit mise en garantie avec un document officiel et signé. L’institution n’est bénéficiaire que du solde du prêt et la balance de votre protection ira à vos bénéficiaires. Nous sommes disponibles afin de vous guider dans cette démarche.

Obtenez une soumission dès aujourdhui!

client-satisfait-acolit

Des clients
satisfaits

Demande de soumission
crossmenuchevron-downarrow-right