1-877-844-1383
acolit-assurance-hypotheque
Assurance
Hypothèque
À propos

Assurance vie et succession

L’assurance vie sert aux premiers abords à protéger ses proches. Les préparatifs reliés au décès peuvent se faire avec brio avec une protection d’assurance vie et un testament. Être bien protégé est tout aussi important que d’être bien conseillé quand il s’agit d’une étape aussi importante dans la vie.

Assurance vie et succession

Préparer son décès avec une protection d’assurance vie et un testament représente une excellente façon de protéger ses proches lors de la succession. Il est évident que cette étape est cruciale et très importante. Cette étape assurera que ce que vous visualisez dans le futur pour vos proches s’accomplisse.

La succession lors du décès

Lors d’un décès, l’ensemble des actifs et des passifs du défunt est rassemblé dans ce qui est appelé la « succession ». Par la suite, en fonction des exigences mentionnées dans le testament du défunt, les actifs et les passifs sont séparés entre les différents héritiers légaux qu’il aura choisis. Bien évidemment, les passifs inclus dans la succession devront être réglés afin de profiter des actifs légués. Il peut donc arriver que certains héritiers légaux refusent une succession étant donné que le solde des dettes est supérieur aux actifs.

Qu’arrive-t-il si nous n’avons pas de testament?

Marié avec enfant

  • ⅓ à l’époux et ⅔ à vos enfants
  • Marié avec parents mais sans enfant

  • ⅔ époux et ⅓ parents
  • Marié sans parents ni enfants

  • ⅔ époux et ⅓ frères et sœurs (si décédé, leur part ira à vos neveux et nièces)
  • Pas marié avec des enfants

  • 100% aux enfants. Votre conjoint de fait n’a droit à rien
  • Pas marié, sans enfants mais avec des parents et frères et soeurs

  • ½ aux parents et ½ aux frères et sœurs
  • Pas marié, pas d'enfants et pas de parents

  • 100% frères et sœurs. (si un de vos frères et sœurs est décédé, sa part ira à ses enfants)
  • À qui sera versée l’assurance vie?

    Le versement du paiement d’assurance vie peut être fait de deux façons lors d’un décès. C’est-à-dire directement aux bénéficiaires mentionnés aux contrats si le défunt avait mentionné dans son contrat des bénéficiaires précis. Dans ce cas, l’assurance vie sera directement versée vers la personne que le souscrivant a choisie comme bénéficiaire.

    Dans la situation où il aurait simplement mentionné ses héritiers légaux, le paiement sera alors fait dans sa succession. Par la suite, ce sera séparé en fonction de son testament.

    Découvrez nos
    autres services

    Demande de soumission
    crossmenuchevron-downarrow-right